Quels sont les trois types de mariage ?

Quels sont les trois types de mariage ?

Dans notre société, de plus en plus de personnes décident de se marier. En effet, en célébrant leur union, deux personnes peuvent décider de passer le reste de leurs vies ensemble, et ce, jusqu’à ce que la mort les sépare. Cependant, il existe plusieurs types de mariages et chacun d’entre eux possède leurs spécificités. En fonction du type de mariage sollicité par les époux, certaines conditions ou contrats liés au mariage sont susceptibles de changer. 

Le mariage officiel, le mariage civil

Si vous souhaitez être uni avec votre moitié au regard de la loi, vous devez absolument procéder à un mariage civil et passer devant la mairie pour rendre ce mariage officiel. Cependant, pour rendre votre mariage légal aux yeux de la loi et célébrer votre union, il existe une multitude de critères que vous êtes contraints de respecter sans oublier de remplir absolument toutes les démarches administratives afin de vous assurer que votre union est bien officielle. Vous devez vous munir, si vous choisisse le mariage civil, un certain nombre de documents officiels, par exemple : 

  • Votre acte de naissance
  • Votre pièce d’identité 
  • Votre attestation de domicile
  • Votre attestation de célibat
A lire aussi :  Mon parcours de mariage : ce que j'aurais aimé savoir avant de me marier

En effet, cette démarche est une démarche officielle et se doit d’être réalisée dans les règles afin d’éviter tous malentendus. En revanche, si vous êtes croyants et que vous souhaitez effectuer votre mariage devant un lieu de culte propre à votre religion, vous êtes tout à fait en droit de le faire

Le mariage religieux 

Pour la plupart des gens de foi, il est important de célébrer l’union de deux personnes qui s’aiment devant dieu au sein d’un bâtiment de culte propre à la religion des époux. Néanmoins, si vous souhaitez opter pour ce type de contrat de mariage devant les lois divines, vous n’avez pas le choix d’également célébrer ce mariage par la voie civile. En effet, en France, le mariage religieux n’est pas reconnu comme étant un mariage officiel. Pour que votre mariage soit officiellement reconnu, il est nécessaire que vous alliez officialiser votre régime matrimonial au sein d’une mairie devant les officiels de la ville

A lire aussi :  Les meilleures demandes en mariage

La cérémonie laïque 

Contrairement au deux autres unions présentées auparavant, la cérémonie laïque est quant à elle purement symbolique. Pour faire simple, ce type d’union n’a aucune valeur que ce soit aux yeux de la loi ou encore de Dieu. C’est cependant une preuve d’engagement et d’amour qui est faite envers la personne avec laquelle nous souhaitons passer la fin de nos jours. Ce type de cérémonie permet aux non-croyants de pouvoir profiter de ce type d’évènement sans y mêler la religion et d’échanger mutuellement leurs consentements envers la personne qui leur est chère. 

Quels sont les contrats qui régissent le mariage ? 

Comme pour tout acte officiel, les mariages sont régis par différents contrats :

Le contrat de la communauté universelle 

Ce type de régime consiste à mettre en commun l’ensemble des biens des deux mariés. Ce qui signifie qu’en cas de divorce dans le futur, aucune distinction ne sera faite entre les biens et ces derniers seront divisés par deux. Les éventuelles dettes auxquelles vous êtes susceptibles de faire face à l’avenir seront également communes au deux époux. 

A lire aussi :  Est-ce une bonne idée de se marier ?

La séparation de biens 

Contrairement au contrat de la communauté universelle, la séparation des biens permet aux deux mariés de conserver chacun le droit de propriétés sur les biens qu’ils ont acquis chacun de leur côté avant le mariage. Vous êtes donc complètement indépendant financièrement et vos dettes seront propres seulement à votre personne, même si vous êtes unis par les lois du mariage