Comment tenir le bras de la mariée ?

Comment tenir le bras de la mariée ?

La journée de mariage représente, pour les futurs mariés, un moment à la fois sacré, mais également difficile d’un point de vue organisationnel. De nombreuses questions se posent, auxquelles ont ne pense pas forcément de prime abord. 

L’ordre d’entré du cortège nuptial 

Que le mariage se passe à l’église ou à la mairie, l’organisation est approximativement la même. Certaines coutumes et traditions restent en vigueur chez les futurs mariés, et notamment l’entrée et le placement des familles et des proches. 

Il est habituel de voir les proches de la mariée se placer derrière elle, à gauche, et les proches du marié s’installer à droite. 

Traditionnellement, ce sont les proches, amis et familles des futurs mariés qui entrent en premier dans le lieu de la cérémonie, ce sont eux qui mènent alors le cortège. Suite à cela, il est fréquent que le marié arrive au bras de sa mère, suivi de son père qui accompagnera la mère de la mariée. Ces derniers laissent ensuite place aux témoins et demoiselles et garçons d’honneurs. Enfin, ce sont les enfants d’honneurs qui font leur entrée. 

A lire aussi :  Les titres indispensables pour votre playlist de mariage

Enfin, il est coutumier que la mariée soit la dernière à faire son entrée, celle-ci arrivera au bras droit de son père, qui accompagnera sa fille jusqu’à l’autel ou devant le maire ou son représentant. Le père pourra alors lâcher le bras de sa fille en la plaçant à gauche de son futur époux. Des enfants d’honneurs peuvent également suivre la mariée, en tenant, le long de l’allée, la traîne de sa robe. 

Les traditions concernant la mariée 

Symboliquement, en menant sa fille par le bras jusqu’à l’autel ou face au maire lors de la cérémonie de mariage, jusqu’au futur marié, le père transmet à ce dernier le rôle d’homme auprès de sa fille, celui de protecteur. Il laisse sa fille devenir femme. 

Selon des mœurs anciennes, la mariée devait se placer à gauche de son mari afin de laisser libre accès à ce dernier pour attraper son épée avec sa main droite en cas d’attaque, et ainsi défendre sa femme.

A lire aussi :  Comment organiser son mariage entre amis ?

Dans le cas où le père est décédé, la mariée peut choisir d’être accompagnée par un autre homme de confiance, tel que le grand-père, le frère ou même un témoin. 

Évidemment, ces règles ne sont pas fixes, il est tout à fait possible pour les mariés de choisir eux même la façon dont le cortège et la cérémonie se déroulent.