Coudre une robe de mariée est un beau projet à la fois ambitieux et excitant, que vous soyez la mariée elle-même, sa mère ou une amie proche. C’est aussi un moyen d’économiser sur le prix de la robe de mariée. Que ce soit la première fois ou que vous ayez déjà réalisé une ou des robes de mariées, les conseils ci-dessous vous permettront d’éviter certaines mauvaises surprises et de vous faciliter le travail.

Découvrez comment bien choisir votre modèle de robe, vos tissus,

Voici quelques conseils génériques qui vous aideront dans la réalisation de votre robe de mariée :

1) Trouvez le bon modèle :

Il est fortement conseillé que la mariée essaye plusieurs robes de mariées en magasin afin de déterminer le type de modèle qui lui plaît et flatte sa silhouette. Une fois qu’elle a fait son choix, vous pourrez commencer à chercher un patron qui correspond à ce type de robe. Vous ne trouverez pas forcément le patron exact de la robe à confectionner, mais s’il contient déjà la bonne forme de jupe ou de bustier, cela peut vous faire gagner beaucoup de temps et évite les hésitations. Vous pouvez aussi acheter plusieurs patrons et les combiner pour arriver au résultat final souhaité. Voici quelques liens où vous trouverez des patrons de robes de mariée ou de soirée :

patronsdecouture.com
tissus-price.com
rascol.com

2) Pensez au confort de la mariée :

La mariée doit pouvoir se sentir à l’aise dans sa robe tout au long de la journée. Elle faut qu’elle puisse se déplacer sans trop de difficultés, se tourner, s’asseoir, mais aussi et bien sûr en fin de soirée danser. Si vous achetez un patron, les mesures tiendront compte de cette aisance nécessaire. Si la robe comporte une longue traîne, il est judicieux d’en confectionner une qui soit détachable de façon à l’enlever après la cérémonie religieuse et à faciliter les déplacements de la mariée.

3) Réfléchissez au dos de la robe :

Le derrière de la robe est la partie exposée durant la cérémonie, donc bien souvent cette partie est travaillée de façon à capter l’attention. Ne négligez donc pas cette partie de la robe. En fonction de la forme ou du motif choisi, vous vous déciderez pour deux types de fermeture : les boutons ou la fermeture éclair.

rp_dos-robe-mariee-fermeture_boutons_s.jpgSource visuels : www.roaring-40s.com

Parfois en fonction de la confection de la robe, la fermeture éclair sera quasiment invisible donc vous opterez pour ce choix, parfois les boutons complèteront parfaitement le derrière de la robe donc vous opterez pour les boutons. Vous avez également une troisième option de fermeture qui est la fermeture sur le côté et dans ce cas elle sera également quasiment invisible.

4) Choisissez le bon tissu :

Il est facile de se perdre dans tous les tissus existants, surtout lorsqu’on n’est pas vraiment expert dans le domaine. Différents tissus peuvent être utilisés pour confectionner une robe de mariée : le crêpe, le taffetas, le tulle, la dentelle, la soie, le satin de coton, le polyester… Certaines fibres sont d’origine naturelle (comme le coton, la soie et le lin) d’autres artificielles comme le polyester, l’acétate ou le nylon. Vous pourrez constater bien sûr des différences au niveau du poids, de la brillance et du toucher de chaque tissu.

Il n’y a pas de tissu qui soit « mieux » qu’un autre dans l’absolu, l’important est d’avoir une bonne adéquation entre le modèle de la robe et le tissu choisi.

Par exemple pour les robes droites ou peu évasées on utilise un tissu lourd et fluide comme le crêpe tandis que pour les robes plus volumineuses et bouffantes on utilise des tissus plus rigides mais légers comme la soie ou le tulle. Enfin, il faut savoir que certaines matières sont plus faciles à coudre que d’autres (par ex la soie est difficile à coudre tandis que le satin de coton est plutôt facile).

Question budget, les prix varient d’une matière à l’autre (par ex la dentelle de Calais coûte très cher tandis que le satin de coton est à prix très accessible) donc tenez-en compte lorsque vous concevrez le modèle de votre robe.

5) Choisissez la bonne couleur :

En principe la couleur de la robe doit s’accorder avec le teint de la mariée. Il existe énormément de tons différents dans les blancs, écrus et beiges. Le blanc optique peut-être dur et peu flatteur tandis que l’ivoire est plus doux sur la plupart des couleurs de peau. L’idéal est quand même que la future mariée essaye plusieurs robes de mariées en magasin afin de se faire une idée de la couleur qu’elle souhaite utiliser pour sa robe.

A la recherche d’inspiration déco pour votre mariage à petit budget ? Suivez-moi sur pinterest :

 

Consultez le profil de Mon mariage pas cher ! Blog mariage sur Pinterest.

6) Faites la mise au point et assurez-vous du bien-aller de la robe :

Un bon conseil : confectionnez d’abord votre robe en mousseline ou dans un autre tissu peu onéreux. Cela peut vous sembler long et fastidieux mais si vous débutez en couture ou avez quelques doutes sur le bien-aller de votre modèle, cela vous permettra de pré-visualiser votre robe et de rectifier si besoin les défauts. Vérifiez le bien-aller et l’allure générale de la robe lorsqu’elle est portée.

7) Si vous souhaitez réutiliser une ancienne robe de mariée :

Pour des raisons sentimentales ou budgétaires, vous aurez peut-être envie de réutiliser une ancienne robe de mariée en la modifiant à vos goûts. Cela peut poser quelques problèmes pratiques.

Si la robe est à la bonne taille mais un peu trop simple, vous pourrez facilement ajouter des ornements (perles, dentelle, broderies…).

Si la robe est trop grande, il est possible de la réajuster à votre taille, bien qu’au-delà de 2 tailles de différence cela peut devenir vraiment compliqué.

Si la robe est trop petite, il faudra parfois mieux renoncer à l’utiliser. Vous pouvez aussi réutiliser certaines parties de la robe (de la dentelle par ex). Votre robe aura ainsi un charme particulier car vous aurez quand même une partie de l’ancienne robe sur vous.

8) J’ai flashé sur une robe de mariée en magasin, ça vaut le coup de demander la même à une couturière ?

Tout dépend du prix de la robe que vous avez vue en magasin. Si elle coûte 1000 € ou plus, alors oui vous payerez moins cher en faisant appel à une couturière. Si la robe coûte aux alentours de 500€/600€ en magasin, vous ne payerez pas vraiment moins cher en faisant appel à une couturière.

Bon finalement…et si j’achetais plutôt ma robe ?

http://mon-mariage-pour-moins-cher.com/public/robes_mariees.png